Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > slider > Édito : « Traduire les pédagogies critiques dans nos pratiques éducatives et (...)

Édito : « Traduire les pédagogies critiques dans nos pratiques éducatives et associatives »

Traduire les pédagogies critiques dans nos pratiques éducatives et associatives

Après quelques semaines de pause, nous sommes de retour dans les locaux du Cridev pour quelques réunions de préparation avant la réouverture officielle des permanences le mardi 13 septembre dernier ! Nous reprenons, avec l’envie cette année de continuer à creuser sur les questions d’émancipation et de libération, avec comme repères les différents travaux de Paulo Freire, de bell hooks, et d’Irène Pereira sur les pédagogies critiques / non-oppressives, ainsi que de Maëla Paul sur les pédagogies de l’accompagnement.

Notamment pour continuer à cogiter sur comment traduire et matérialiser les questions d’émancipation, de luttes effectives et réelles contre les oppressions en des pratiques éducatives au Cridev, tant dans nos formations, dans nos accueils, nos accompagnements, que dans nos manières de faire association. C’est que, nous avons passé ces derniers mois à éplucher les bouquins de Paulo Freire, et de bell hooks, et d’autres encore ; nous en avons longuement discuté au Cridev, et partager nos compréhensions de ces pédagogies à plusieurs reprises entre les différent.e.s membres de l’association, aussi entre associations, et également auprès d’autres pédagogues ; ça nous fait cogiter, ça nous chahute, nous remue, nous passionne, nous inspire… Nous nous sommes nourrit de ces lectures et ces discussions de manière théorique, et maintenant ça nous questionne sur ce qu’en faire dans nos pratiques au Cridev. Bien que ça infuse déjà. Il s’agit d’aller voir dans nos pratiques, dans nos postures, nos intentions et nos attentions, nos méthodes, ce que ça a modifié, transformé, interrogé. Et de continuer à regarder les traductions possibles, du théorique vers les pratiques. Et vice-versa, comment la pratique viendra interroger les théories.

L’université d’été du Cridev en juillet dernier nous a permis de continuer collectivement à approfondir différentes notions liées aux pédagogies non-oppressives (#l’agir éthique #la vertu de la cohérence #la réalisation de soi), et d’en formuler des vigilances éthiques à engager lors de nos différents temps d’accompagnement. Nous poursuivons nos analyses et d’éprouver ces nouvelles éthiques avant de vous en dire plus.

D’ici là, nous poursuivons nos expérimentations et nos recherches, et dans différents espaces au Cridev : des analyses de la pratique pour lesquelles une formatrice nous accompagne, des causeries, des journées de formation, et des journées d’élaboration collective, les accompagnements, des partages auprès de professionnel.le.s, des transmissions auprès d’anim’ ou d’éduc’, des stages de théâtre de l’opprimé.e, etc.

Suivez la lettre d’info du Cridev, ou demandez le programme : plusieurs de ces espaces de réflexions collectives sont ouverts, lors de rencontres, de causeries ou d’atelier « grand public », ou sinon plus particulièrement pour les bénévoles, ou pour les professionnel.le.s.