Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > slider > Édito : « Les jeunesses africaines en luttes »

Édito : « Les jeunesses africaines en luttes »

Les jeunesses africaines en luttes

.

« Le balai citoyen » « Y en a marre » « Ras-le bol » « La lucha » « Wake up »

Tels sont les noms des mouvements citoyens menés par les jeunes du Burkina, des deux Congo, du Sénégal, de Madagascar…

En juillet 2018, à Dakar s’est tenue la première édition de l’université populaire de l’engagement citoyen(UPEC). L’objectif est de donner un espace de réflexion et de mobilisation sur les luttes.

Ces mouvements sociaux-dans une Afrique ou 63 % de la population a moins de 25 ans-veulent mettre à l’ordre du jour les questions sociales, environnementales et culturelles.

Au dernier festival du cinéma de Douarnenez consacré, cet été, aux deux Congo des jeunes représentant-e-s de « la lucha » ont raconté l’histoire de ce mouvement citoyen qui mobilise sur l’accès à l’eau et à l’éducation, sur la fin de l’impunité des crimes et sur le respect de la constitution.

.

Leurs slogans « Stoppez les massacres » « Goma veut de l’eau » « Bye bye Kabila » (ndrl Kabila président de la république démocratique du Congo RDC).

Inutile de dire que ce mouvement qui utilise la non-violence comme moyen d’action pour promouvoir ses idées a rapidement subi la répression. La forme de ces luttes a déstabilisé « un régime et un appareil policier habitué à se faire respecter par l’arbitraire, le clientélisme et la corruption ».

Idem pour le mouvement « Ras-le-bol » qui dénonce l’impunité au Congo-Brazzaville.

Tous/toutes ces jeunes activistes nous demandent d’agir :

- pour que notre pays cesse d’être complice des prédations économiques (pétrole, coltan, le cobalt, etc) ;

- pour cesser le soutien aux dictateurs ;

- pour la reconnaissance des crimes coloniaux.

Quant aux luttes à mener en RDC, la détermination de Rébecca, plusieurs fois emprisonnée est totale :

« Notre lutte va au-delà de la simple personne de Kabila, c’est une lutte pour la paix, la justice sociale, la liberté, la dignité. C’est une lutte pour nous libérer nous-mêmes en tant que citoyen-ne-s des chaînes de la peur, de la résignation, de la dépendance matérielle et morale, du conformisme et de la lâcheté. L’histoire du nouveau Congo, c’est celle de notre courage. Le pouvoir est dans nos mains, l’espoir c’est NOUS. »

Et pour finaliser cet édito un clip contre le francs CFA réalisé par des jeunes sénégalais en lutte :

Édito écrit par Yves Thébault, co-président du CRIDEV

Pour aller plus loin


« Lucha »
Justine Brabant et Annick Kamgang, Amnesty International / La Boîte à Bulles, 104 pages

BD d’Amnesty International qui raconte la chronique d’une révolution sans armes au Congo par ce mouvement.


« Crises et reconfigurations sociales en Afrique. La jeunesse au cœur des mouvements sociaux »
Moïse Tamekem Ngoutsop et Henri Sarr Modiane, SociologieS, 19/06/2018

Sociologies sur le mouvement social en Afrique par deux sociologues (camerounais et sénégalais).


« Le Rapport Brazza - Le premier secret d’État de la « Françafrique » »
Vincent Bailly et Tristan Thil, Futuropolis, 144 pages, 07/06/2018

BD sur le travail forcé subi par les congolais et les crimes coloniaux.